Nouveautés

MOBILISATION GÉNÉRALE : Le Cantal à la recherche de la mémoire de la Grande Guerre

Partout en Europe et dans le monde se préparent les commémorations de la Grande Guerre. La France, terre de champs de bataille, est au cœur de ce Centenaire. Le Cantal, éloigné du feu, a hélas donné beaucoup de ses fils, tandis que ses filles faisaient fonctionner la vie agricole, économique et sociale.

Le Comité départemental du Centenaire, piloté par le directeur de cabinet du préfet, coordonne les initiatives cantaliennes : d’ores et déjà visites, colloques, expositions, projets pédagogiques, lieux de mémoire, publications et manifestations culturelles se préparent pour 2013-2014 et les années suivantes.

Tous les témoins de cette époque sont morts. Restent les souvenirs matériels. Les Archives départementales du Cantal et les Archives communales de Saint-Flour préparent un guide des sources et une anthologie des textes conservés dans leurs fonds publics. Mais beaucoup d’archives (carnets, lettres, documents militaires), de photographies et d’objets (notamment l’artisanat des tranchées) sont pieusement conservés dans les maisons du Cantal. Le Centenaire pourrait être l’occasion de sortir ces témoignages, souvent poignants, des greniers.

Tous ceux qui souhaitent faire partager ces documents peuvent se manifester auprès de ces deux centres d’archives : soit pour déposer leurs souvenirs ; soit pour les confier temporairement en vue de leur reproduction (photographie, numérisation ou photocopie). L’objectif est de rendre accessible à tous, via internet en 2013-2014 puis, en 2015, par une publication papier, la mémoire et l’histoire de la Grande Guerre vécue par les Cantaliens.

Commémorer le centenaire de la Grande Guerre doit permettre aux Cantaliens de se rassembler autour d’un héritage collectif, dans le souvenir d’un moment fort de notre histoire commune.


Deux contacts possibles : 

À l’ouest du Lioran :
Laure Barbet : Archives départementales du Cantal 42 bis, rue Paul Doumer 15000 AURILLAC 04 71 48 33 38 ; archives@cg15.fr ou lbarbet@cg15.fr 

À l'est du Lioran : 
 
Gilles Albaret : Archives municipales 60, rue de Belloy 15100 Saint-Flour 04 71 60 15 98 ; archives@saint-flour.fr

Culture & Mobilité : des informations culturelles pour qui parcourt le Cantal

Informer celui qui parcourt le Cantal à pied, en train ou en voiture sur la présence de points d’intérêt culturel à proximité de sa position géographique ; son téléphone lui raconte ensuite l’histoire de ces points d’intérêt , grâce à des informations culturelles (images, vidéos, sons). C’est le projet innovant Culture & Mobilité, développé par le Cantal à partir de ses archives numérisées. Doté d’un ordiphone, le promeneur-internaute bénéficiera des dernières technologies de l’nternet mobile pour mieux comprendre le Cantal qu’il découvre.

 
L’idée originelle de ce projet est d’éviter l’utilisation des technologies telles que l’internet des objets (RFID), les technologies sans contact (NFC) ou bien encore les codes-barres 2D (QR-code, Data Matrix, etc.) qui ont toutes comme contrainte l’application d’éléments actifs ou passifs sur les bâtiments ou lieux culturels à identifier ; au profit d’une application pouvant récupérer la position géographique de l’utilisateur. Il s’agit ensuite de croiser cette position géographique avec une base de données contenant des « points d’intérêt » (POI) culturels.

Cet outil sera un nouveau service offert aux usagers détenteurs de smartphones ou de tablettes numériques. L’utilisateur parcourant le Cantal obtiendra des informations culturelles en fonction de sa position géographique. Les informations fournies pourront être multiples et seront alimentées par les données dématérialisées des Archives départementales du Cantal.

L’application, après acceptation de l’utilisateur, récupèrera la position géographique à l’aide de la puce GPS intégrée aux appareils. Celle-ci pourra alors informer l’utilisateur de « points d’intérêt » culturels proche de sa position actuelle. 

Voici quelques exemples de ce que pourra apporter une telle application. Proche d’un « point d’intérêt » géo-référencé l’utilisateur pourra :

·        accéder à des ressources multimédias en ligne partagées avec le site http://archives.cantal.fr/, l’informant sur l’histoire ou l’avenir du bâtiment : photos, vidéos, textes. Les sites pilotes choisis pour commencer sont le centre-ville d’Aurillac et une randonnée autour du château de Pesteils à Aurillac

·        obtenir des informations concernant les personnages historiques ayant vécu proche de la position de l’utilisateur, la maison de naissance du président Pompidou à Montboudif par exemple.

·        être informé des services culturels à proximité : cinéma, théâtre, musée, etc. lui offrant des services pour connaitre les horaires d’ouvertures et les spectacles disponibles. 


Culture & Mobilité sera prêt et disponible gratuitement pour les promeneurs-internautes parcourant le Cantal dès l’été 2013.

Recherche sur le site

Ce site a été conçu pour permettre une recherche intuitive. La recherche simple fonctionne comme un moteur de recherche sur l’ensemble des informations disponibles sur le site (instruments de recherche et archives numérisées) ; la recherche thématique permet d’affiner a priori les requêtes.
La recherche porte sur les ressources suivantes :

  • le guide des archives du Cantal et l’état des fonds de la série W constamment mis à jour
  • des instruments de recherche (dans les séries A, C, 3 E, J, L, M, Mi, N, O, Ph, Q, S, T, U, V, W, X). Les autres séries sont encours de rétro-conversion ; en attendant, les instruments de recherche non rétro-convertis sont progressivement mis en ligne en mode image
  • le catalogue de la bibliothèque et des périodiques (y compris les dépouillements bibliographiques)
  • les registres paroissiaux et d'état civil (des origines à 1932 pour les naissances et les mariages, aux années 1950 pour les décès de certaines communes) de la série du greffe, ainsi que les registres paroissiaux et d'état civil (des origines à 1800) de la série communale
  • les tables décennales de l'état civil (de 1792 à 1912 au moins)
  • les listes nominatives de recensement (jusqu'en 1936)
  • les plans du cadastre "napoléonien" (avec les matrices et état de section pour Aurillac)
  • des archives audiovisuelles (films et enregistrements sonores)
  • les répertoires alphabétiques annuels des registres matricules (de 1878 à 1935)
  • les tables des successions et absences (fin XVIIIe siècle-mi XIXe siècle)
  • 70.000 documents figurés (patrimoine bâti et mobilier du Cantal, Résistance, photographies aériennes, plaques de verre de la fin du XIXe et du début du XXe siècles, affiches, cartes postales)
  • les sources de l’histoire de la Shoah
  • des minutes de notaires anciennes
  • le Dictionnaire topographique du Cantal, d'Emile Amé (1897)
  • le fonds Carladès des Archives de Monaco
  • la série B : cours et juridictions de l'Ancien Régime